Rentrée : halte aux poux !

Les poux font souvent leur rentrée en même temps que les élèves. La pédiculose (infestation par les poux) de la tête est due à l’espèce Pediculus humanis capitis (pou de tête). Celle-ci peut concerner tout le monde mais elle touche essentiellement les enfants d’âge scolaire entre 3 et 8 ans du fait de leur proximité lors de leurs contacts, leurs jeux…

 

Qu’est-ce qu’un pou ?

Les poux sont des insectes hématophages (ils se nourrissent de sang humain). Ils prélèvent le sang lors de leur piqure au niveau du cuir chevelu. Ces piqûres entraînent une réaction inflammatoire qui est à l’origine des démangeaisons. Les femelles adultes pondent entre 10 et 20 œufs (lentes) par jour. A l’éclosion (7 jours après), les larves (tout petits poux) sortent, et deviendront des larves adultes en 8 à 10 jours. La pédiculose de tête se transmet par contact humain de « tête à tête » ou de façon plus indirecte par échange de bonnets, brosses ou peignes… En moyenne, un pou vit un mois au niveau du cuir chevelu (il meurt naturellement) mais le cycle ne s’arrête pas, les larves deviennent adultes, pondent et ainsi de suite !

 

Que faire lorsque l’on suspecte une infestation de poux ?

Lorsqu’on est sûr qu’une personne est infestée (présence de poux, larves ou lentes au niveau du cuir chevelu), il faut examiner tous les membres de la famille ainsi que l’entourage proche (même s’ils ne présentent pas de symptômes) pour traiter correctement l’ensemble des personnes touchées afin d’éviter une flambée. Pour le traitement, utiliser un produit adapté en demandant conseil à votre pharmacien, et renouveler ce même traitement 10 jours après. Ces deux étapes sont indispensables pour une bonne efficacité. En parallèle, laver le linge ayant été en contact avec le cuir chevelu (bonnet, écharpe, draps…) à au moins 50°C.

 

Quel type de traitement choisir contre les poux ?

Il existe deux types de produits qui ont fait leur preuve. Les plus anciens sont ceux à base de pyréthrine (insecticides) qui détruit le système nerveux des poux. Le malathion (Prioderm) est un insecticide désormais sur prescription médicales suite à une survenue d’effets indésirables (maux de tête, nausées… parfois convulsion) lors d’une utilisation à très forte concentration. Malheureusement les poux deviennent de plus en plus résistants à ces molécules.

Les laboratoires ont donc développé des produits à action physique, à base de diméticone (huile de silicone). Elle agit en bouchant les orifices par lesquels les poux respirent, ils meurent ainsi par asphyxie.

L’utilisation du peigne est vivement recommandée, préférez-le en métal avec des fines dents très serrées à utiliser sur cheveux mouillés 2 à 3 fois/jour pendant 20 à 30 minutes.

Il est important de respecter le mode d’emploi inscrit sur la notice du produit utilisé.

 

Comment être sûr que le traitement est efficace ?

On s’assure de la disparition des poux et des lentes en inspectant minutieusement les cheveux à l’aide d’un peigne. Attention, ce n’est pas parce qu’il y a encore des démangeaisons qu’on est encore infesté, celles-ci peuvent persister plusieurs jours encore après le traitement. Si le traitement n’est pas efficace, il faut changer de classe de produit et demander conseil à son médecin ou à son pharmacien.

Sources :

https://eurekasante.vidal.fr/maladies/chez-les-enfants/poux.html?pb=medicaments

https://www.ameli.fr/la-reunion/assure/sante/themes/poux/bons-reflexes

https://dermato-info.fr/article/Les_poux

Dr Elodie Duquenne